World Of Deemon Index du Forum


Bêta de Wrath of the Lich King

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    World Of Deemon Index du Forum -> Information générales ! -> Aide, pour les moins habiles.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Choco


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 68
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:46 (2009)    Sujet du message: Bêta de Wrath of the Lich King Répondre en citant

Ah ah nous y voilà.

Grâce au code reçu lors du WWI me voici (l’un des nombreux) bêta testeur de la futur extension. D’abord la longue partie de téléchargement du serveur de tests, environ 2 Go, quelques réglages, des clopes, des boissons gazeuses mauvaises pour mon organismes, et me voici prêt pour essayer la nouvelle classe héroïque de World of Warcraft Wrath of the Lich King, le Chevalier de la Mort. Oui bon pas trop le choix j’ai bien monté mon perso principal mais il lui manque encore 10 levels pour pouvoir essayer le nouveau continent Northendre.
En vérité j’ai pu par la suite me rendre compte qu’on peut y aller avant le niveau 68, histoire de visiter, par contre s’éloigner de la ville est du suicide.
Mais au moins je suis arrivé assez haut pour débloquer un Chevalier de la Mort, voici à quoi ils ressemblent pour chaque race et sexe:
L’Alliance:





La Horde:





On commence avec l’introduction du personnage, qui commence dans les Maleterres de l’Est dans une citadelle. J’ai fais une vidéo de ce passage:



var flashvars = { logo: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/watermark.png', file: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/playlist-controller.php?id=182-pp49e5acb92eaa2', enablejs: 'true', javascriptid: '182-pp49e5acb92eaa2', backcolor: 'ffffff', frontcolor: '333333', lightcolor: '990000', skin: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/skins/default.swf', stretching: 'fill', repeat: 'false', autostart: 'false' }; var params = { wmode: 'transparent', allowfullscreen: 'true', allowscriptaccess: 'always', allownetworking: 'all' }; var attributes = { id: 'obj-pro-player-182-pp49e5acb92eaa2', name: 'obj-pro-player-182-pp49e5acb92eaa2' }; swfobject.embedSWF('http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/player.swf', 'pro-player-182-pp49e5acb92eaa2', '505', '283', '9.0.0', false, flashvars, params, attributes);
Ce n’est vraiment pas la zone la plus sympa du continent, mais j’arrive au niveau 55 avec une armure complète, pas encore d’arme mais ça va venir vite, et la plupart de mes compétences à 270. Y a pas à dire, ça a de l’allure un Chevalier de la mort qui débute.
Nous nous trouvons à Achérus : le Fort d’ébène, et le pnj qui se tient devons nous n’est autre que le Roi-liche, Arthas,
en personne. Coup d’œil dans les sacs, rien de spécial à part dix fromages pour remonter sa vie, et la pierre de foyer, mais au moins il y a 4 sacs de douze emplacements en plus. Je ne sais pas si c’est pour la bêta ou si nous y aurons droit dans la version finale, je dirais oui parce que je n’ai vu nul endroit pour en acheter. Six sorts nous sont dore et déjà disponibles, venant des trois disciplines Sang, Givre et Impie. D’étranges icônes bordent notre portrait, de trois couleurs semble-t-il que cela soit en rapport avec les 3 disciplines justement.
Une nouvelle option dans le menu du bas, très attendue (par moi en tout cas, j’adore ce qui ne sert pas à grand chose) les Hauts faits. Ca rappelle beaucoup City of Heroes ou Le Seigneur des anneaux Online, en gros on se verra accorder certaines choses, comme des titres, des pets, apparemment rien qui ne puisse donner un réel avantage face aux autres, et surtout la fierté de montrer à tous le monde ce que nous avons fait. Par exemple il y a le haut fait quand vous atteignez un certain niveau, quand vous obtenez un nombre de victoire en champs de bataille, etc. Et des plus saugrenus, la hauteur de chute sans mourir, le nombre de saut en tant qu’elfe, vous savez bien, si vous jouez un elfe de la nuit ou un de sang, n’avez-vous jamais tenté de faire le plus de saut “spéciaux” à la suite? Les elfes sont les seuls à exécuter une espèce de vrille ou un heu saut périlleux. Bref, nous verrons des joueurs passer leur temps un peu à autre chose que du raid pendant un moment.
Concernant les talents, nous n’avons pas encore de points, mais comme nous commençons au niveau 55 ils seront reçus petit à petit en récompense de quête. La suite avec les premières missions.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:46 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Choco


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 68
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:46 (2009)    Sujet du message: Bêta de Wrath of the Lich King Répondre en citant

Les missions donc, on va vite nous envoyer obtenir notre épée. Peu d’interactions avec le roi-liche pour le moment, c’est un instructeur,
Razuvious, qui me demande de chercher une épée détériorée sur les râteliers d’armes. L’épée se trouve facilement, mais il faut ensuite l’utiliser sur une Forgerune pour créer une épée à lame runique. Et la Forgerune, faut savoir que c’est l’espèce de tête de mort, pas d’indication en passant la souris dessus, ça viendra surement.
Avec la Runed Soulblade (Epée à lame runique), j’apprends aussi le Runeforging, qui permet de placer une rune sur l’épée pour la modifier, un peu comme un enchantement en fait. Quelques discussions plus tard,
la première mission intéressante va débuter, L’œil d’Achérus. Direction le sommet de la nécropole, où le roi-liche nous donnera selon ses propres termes: la vision par-delà la vision. Petite pensée pour les Cosmocats. Il s’agit d’une mission de reconnaissance, où je vais recevoir le don de contrôle de l’œil, “La mort vient d’en haut”. J’ai fais une courte vidéo du contrôle:



var flashvars = { logo: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/watermark.png', file: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/playlist-controller.php?id=342-pp49e5acb836831', enablejs: 'true', javascriptid: '342-pp49e5acb836831', backcolor: 'ffffff', frontcolor: '333333', lightcolor: '990000', skin: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/skins/default.swf', stretching: 'fill', repeat: 'false', autostart: 'false' }; var params = { wmode: 'transparent', allowfullscreen: 'true', allowscriptaccess: 'always', allownetworking: 'all' }; var attributes = { id: 'obj-pro-player-342-pp49e5acb836831', name: 'obj-pro-player-342-pp49e5acb836831' }; swfobject.embedSWF('http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/player.swf', 'pro-player-342-pp49e5acb836831', '505', '350', '9.0.0', false, flashvars, params, attributes);
Le but est de sonder avec un rayon des endroits stratégiques: Le Fort écarlate, La Forge de la Nouvelle-Avalon, l’Hôtel de ville de la Nouvelle-Avalon et la Chapelle de la Flamme cramoisie, qui sont repérables avec une sorte de Marque du chasseur. Et y a pas à dire c’est plutôt sympa de voir les villageois et paysans courir dans tous les sens à mon approche, ils sont tellement petits que ça ressemble presque à un wargame. Mais bien entendu tous le monde ne fuit pas, comme les croisés écarlates qui m’attaque à distance. Mais il y a moyen de détourner leur attention pendant que je sonde, je peux invoquer un groupe de goules au sol.
La mission terminée je reçois le pouvoir permanent de me déplacer 75% plus rapidement à Acherus, vu que les aller-retour sont nombreux c’est bien pratique. Le généralissime Darion Mograine me donne alors les premières missions qui me font aller au sol, dans le camp de Brèche-de-Mort, oui ça n’évoque pas le pique-nique sur drap à fleurs roses. Au sol comme dans les abords de la nécropole on voit des espèces d’anges, qui n’en sont pas vraiment, les Val’kyr Battle-Maiden.
Ces espèces de valkyries font quelque chose de bien pratique, conjointement avec un pouvoir que l’on a constamment, la résolution immortelle. Quand on meurt la Battle-Maiden nous propose de nous ressusciter, mais cela ne peut se produire plus d’une fois toutes les dix minutes. Surveillé et protégé par le roi-liche.
Brèche-de-Mort surplombe havre-comté, où je vais devoir accomplir plusieurs méfaits. C’est quand même agréable pour une fois d’être du mauvais côté dans ce genre de jeu. Non non je ne considère pas la Horde comme les mauvais. Vous n’avez qu’à prendre un gnome à couettes fluos, si ça c’est pas diabolique. Plusieurs pnj donnent des quêtes, le Prince Valanar qui aime bien qu’on s’en prenne aux faibles, hop tuer 10 Citoyens. Salanar le Cavalier, qui demande de voler un cheval pour ensuite le transformer en un destrier de la mort,
il ajoute qu’il faut se méfier du maître des écuries Kitrik. Kitrik.. Si j’avais pris un nom comme ça dans City of Heroes j’aurai eu un avertissement (encore). Orithos l’Assombrisseur des cieux, qui veut que j’aille lui récupérer les flèches en métal de saronite que ses archers balancent à tour de bras en contrebas, ce métal est limité. Voir ces archers décocher des vingtaines de flèches c’est un beau spectacle. Puis enfin Olrun le Mande-guerre, qui me demande de passer le rite du défi de la mort, qui consiste à battre 5 autres chevaliers de la mort. Des initiés, contrôlés par le jeu, ou des autres joueurs.
C’est pas tous ça mais il me tarde de taper un peu sur quelque chose, je descend donc trucider du villageois dans l’allégresse en sautillant (ben oui je suis un elfe). Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il tape dur le DK, et il encaisse bien aussi. Sans parler de ses pouvoirs qui tuent à petit feu avec divers maladies de derrière les fagots. Et les citoyens, ils supplient, se mettent à genoux, nous disent qu’ils ont une grand-mère malade et qu’ils sont tous ce qu’il lui reste. Ils ont une bonne panoplie d’implorations, ou ils fuient. D’ailleurs j’ai un pouvoir très pratique qui amène à ma portée l’adversaire, idéal contre les lanceurs de sorts. Le DK est semble-t-il le Némésis d’un quelconque magicien. Et n’oublions pas de temps en temps le roi-liche qui me chuchote des encouragements pour achever mes ennemis.

Petit truc marrant fait au passage, il y a une boîte au lettre dans le village et j’en ai profité pour récupérer mon dragonnet du Néant. Pas de murloc, sans doute dû au serveur de test. Donc je tue tous le monde, je ramasse les flèches, et je pique un cheval au passage. J’ai même pas vu Kitrik tiens. En revenant au camps je profite pour faire la quête où je dois combattre d’autres chevaliers, je m’en prends aux initiés, un clique dessus et on les provoque en duel. Face à d’autres joueurs, vu qu’on est armé et armuré presque pareil, ça pourrait être long.
Salanar (Serpentard, ouah ok facile) qui m’avait demandé un cheval me demande à présent d’aller dans le royaume des ombres. Son cavalier noir y tuera la bête et relèvera un destrier de la mort, je devrai ensuite tuer ce cavalier et lui voler son cheval. Ça sent la monture en récompense tout ça, ou alors je vais avoir une nouvelle compétence en rapine d’équidés (merci frérot).
Le cavalier tué sans difficulté, retour vers Salanar et dans le monde normal. Et là ô joie, une belle monture (vitesse 100%), des points de talent bien sur, une pièce d’armure qualité bleue (d’ailleurs gentiment tous mon équipement originalement de qualité verte passe au bleu) et mon premier Haut fait en live (oui en live parce qu’en commençant au niveau 55 ça en avait déjà débloqués certains), Fast and Furious, qui rapporte 5 points et que l’on obtient simplement avec la compétence Compagnon cavalier.

Je ne crois pas écrire lentement, mais je passe des heures à choisir quelles images je vais placer, donc la suite au prochain épisode: Les quêtes qui butent. Ou comment faire plus de 30000 points de dégâts avec un canon, ou manger un soldat en plein vol avec une monture volante. Je finirai avec des images 100% frimes.



Revenir en haut
Choco


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 68
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:47 (2009)    Sujet du message: Bêta de Wrath of the Lich King Répondre en citant

Je n’ai pas beaucoup parlé de ce que l’on trouve dans Achérus, la nécropole. Il y a différents marchands, réparations, etc, et trois maîtres de classe.. pour la même classe. En fait un pour la discipline Impie, un pour Sang et un pour Givre. Même si j’ai acheté les pouvoirs qui m’étaient disponibles dans les trois branches, j’ai placé tous mes points de talent, qui arrivent à la pelle en récompense de quêtes, dans la discipline Impie. C’est principalement le fait de pouvoir combattre avec une goule et plus tard une armée de morts qui m’a séduit, et aussi le talent très original Ombre de la mort.
Il augmente le total de Force et d’Endurance de 2%, mais surtout il permet si l’on meurt de revenir sous forme de goule durant 45 secondes (j’allais dire revenir à la vie mais dans ce cas cela serait inapproprié je pense). Dans quel but si c’est juste pour moins d’une minute? Déjà cela peut être utile pour compléter une mission si l’on est à deux doigts de la finir, et aussi par un certain sadisme à vouloir se venger de notre assassin, grâce à quelques compétences fourbes comme une explosion kamikaze.
En parlant de goules, pour l’une des prochaines missions Gothik le Moissonneur me demande d’aller aux mines de Havre-Comté pour y transformer des mineurs en goules à l’aide d’un appareil, le répandeur de peste portable (on n’arrête pas le progrès). Je m’y rends donc et commence à transformer ses pauvres mineurs en goules, il m’en faut cinq.
Quelque fois ça ne fonctionne pas terriblement bien et au lieu d’une goule c’est un fantôme écarlate qui m’attaque. Mais comme les goules que je crée me défende cela ne devient très vite plus un problème.
Après le chaos semé dans la mine Gothik m’envoie vers le Prince Valanar, pour une mission qui doit être à mon goût la plus défoulante et cool du jeu. Au-delà de la mine se trouve la côte, appelée Halte de la Lumière par la Croisade écarlate, le passage est gardé par une cinquantaine de soldats élites. Impossible? Non, dans sa hâte la Croisade va commettre une erreur fatale, oublier de vérifier les chariots de la mine.
Je me rends à la mine où des serviteurs du Prince ont placés à mon intention un chariot, il ne me reste plus qu’à m’y cacher et me faire transporter en toute sécurité jusqu’aux navires sur la côte, derrière les lignes ennemies. Une fois amené sur le bateau, c’est là que le jeu de tir commence. J’ai à ma disposition un des canons, qui a deux modes de tir, le bon vieux boulet de canon ou le tir façon répulseur énergétique pour les ennemis à courte portée.
Pour l’occasion j’ai fais une vidéo, et cette fois-ci il y a du son d’ailleurs je ne sais pas pourquoi ça ne l’a pas pris sur les deux précédentes, et la qualité est bien meilleure:



var flashvars = { logo: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/watermark.png', file: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/playlist-controller.php?id=417-pp49e5ad0220008', enablejs: 'true', javascriptid: '417-pp49e5ad0220008', backcolor: 'ffffff', frontcolor: '333333', lightcolor: '990000', skin: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/skins/default.swf', stretching: 'fill', repeat: 'false', autostart: 'false' }; var params = { wmode: 'transparent', allowfullscreen: 'true', allowscriptaccess: 'always', allownetworking: 'all' }; var attributes = { id: 'obj-pro-player-417-pp49e5ad0220008', name: 'obj-pro-player-417-pp49e5ad0220008' }; swfobject.embedSWF('http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/player.swf', 'pro-player-417-pp49e5ad0220008', '505', '350', '9.0.0', false, flashvars, params, attributes);
Oui on y fait des dégâts colossaux. Mais ça n’est pas mon premier essai de vidéo je suis mort plusieurs fois auparavant en essayant de tuer les 200 soldats, il y a d’ailleurs un gros tas de squelettes au bas de chaque canon. Une fois mon forfais accomplit (comme dirait l’autre) j’ai la possibilité d’appeler une monture volante qui me ramène au camp. Heureusement.
Je suis envoyé auprès du généralissime Mograine à Achérus pour lui faire mon rapport sur cette victoire. A savoir que pour aller voir Mograine il faut forcément prendre un téléporteur, et là on ne s’en rend pas compte tout de suite mais, je ne suis pas tout à fait sûr, on change de zone.
Car lorsque l’on regarde en bas on voit l’évolution de la zone par rapport à nos quêtes exécutées. Le pays est en proie aux flammes et des démons ont fait leur apparition. D’ailleurs Mograine ne me dit rien de très important, et me renvoie au camp, prétexte en fait pour ce changement de zone, ou ce sont des instances peut-être sommes-nous tous au même endroit mais sur un autre “plan”. Il y a plusieurs étapes comme ceci représentant l’évolution de l’avancée du Fléau sur l’endroit.
Je me rends donc vers le prince Valanar, qui m’apprend que les goules ont commencé leur assaut sur la Nouvelle-Avalon et que nos forces les ont suivies et ont pris la crypte du Souvenir. Le camp à lui aussi beaucoup changé.
Je dois me rendre à la crypte voir le frère du prince, Keleseth, et sur le chemin je me rends compte du changement, il n’y a plus de villageois ou de soldats dans les champs entourant la ville et la plupart des maisons sont en feu. Des chiens démoniaques rôdent à la recherche d’éventuels survivants malchanceux.
Sur le chemin de la crypte je rencontre Noth qui est en train de mettre en place un chaudron de peste, et bien entendu je vais devoir l’aider. C’est assez déstabilisant d’ailleurs, après le temps passé avec mon chasseur dans les Maleterres de l’ouest à tous faire pour en éliminer quatre, là je vais en construire un. Il me demande de lui trouver trois matériaux: un chaudron vide, une chaine en fer et dix crânes de croisé. Je m’occuperai de tous ça en chemin et je continue direction la crypte.
La crypte du Souvenir est identique à celle que l’on trouve par exemple au Sépulcre, les personnages nous y attendent, mais il y a bien quelque chose d’inhabituel: l’intendant en fournitures nous reçoit.. accroché au mur. Outre le fait qu’on ne le repère pas forcément tout de suite, on le plaint un peu, jouer à l’homme araignée les fesses aux dessus d’un candélabre il y a quand même de meilleurs endroits, mais il fait partit du Fléau il doit aimer ça sans doute.
D’abord la mission du prince qui consiste à aller à l’hôtel de ville de la Nouvelle-Avalon et y assassiner le maire (et ramener le registre tant qu’à faire hein). Puis à côté c’est le baron Rivendare qui a un penchant certain pour le massacre en tout genre, sa demande est simple, tuer 10 soldats de la Croisade écarlate et 15 habitants de la Nouvelle-Avalon.
Des petites choses sympas à noter: la plupart des habitants sont effrayés en me voyant et fuient ou restent pétrifiés sur place. Des hordes de goules se baladent et attaquent tous ce qui bouge, ce qui peut aider. Le maire Quimby est gros. Pour ce dernier je n’ai rien contre les gros, j’ai moi-même un abdo très développé,
mais les personnages humains dans ce jeu sont tellement carrés et identiques que c’est agréable d’en voir un avec une autre apparence de temps en temps. Les 25 personnes tuées sans difficultés et les trois composants trouvés, je retourne d’abord vers Noth qui est plus proche.
Le chaudron est prêt à répandre sa corruption dans tous le pays. Le gaz qui sort du chaudron est mortel pour les vivants, mais il renforce le Fléau.
Comme pour toutes les créations du Fléau, ce gaz se nourrit de la mort. Et plus il s’en nourrit, plus il devient puissant. Je finis cette quête en jetant dedans les crânes de croisés, ce qui m’octroie 5 cuvées spéciales de Noth, qui redonnent de la vie et de l’énergie. A noter que c’est une quête répétable, il suffit de mettre d’autres crânes dedans par pile de 20.
Retour vers le prince Keleseth qui s’intéresse plus au registre de l’hôtel de ville que de la mort du maire. Le registre contient le taux de mortalité et de natalité, mais surtout les mouvements. Il apprend avec surprise que trois vaisseaux font voile vers le Norfendre. A côté des coordonnées, les mots “Aube cramoisie” ont été écrits.
Ma prochaine mission sera du renseignement, avec un soupçon de torture. Il me donne des “Éloquentes”, des espèces de dagues qui ont le pouvoir de faire dire la vérité. Elles sont un ptit peu bugées après les avoir rentrées sorties plusieurs fois (ben quoi nan ce n’est pas un toc c’est un rituel, heu je suis sûr que ça fonctionne mieux après hem). Bon après tout je me demande si le simple fait de poignarder à vingt reprises un type ne suffit pas déjà à le faire parler, mais bon je dis ça et je dis rien.
Après plusieurs “discussions” avec des soldats, il faut être un peu patient, en voilà enfin un qui me parle, et il n’y a pas grand chose à savoir en fait. Il me parle du général qui doit choisir qui restera et qui partira, un éveil, bla bla bla. Ah! Avant que je ne l’achève il me dit qu’un courrier très important va arriver. Hop je grimpe sur mon fringuant destrier et je m’empresse d’aller raconter tout cela au prince. Suite à cette nouvelle le prince a envoyé Orbaz, Thassarian et Koltira derrière les lignes ennemies chercher le courrier. Ils ont établis une base d’opérations à la taverne écarlate, tout au sud de la Nouvelle-Avalon. La taverne est cachée derrière les deux vergers et se dresse près de la chapelle de la Flamme cramoisie.
La suite de mes aventures me fera faire pas mal d’infiltration


Revenir en haut
Choco


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 68
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:47 (2009)    Sujet du message: Bêta de Wrath of the Lich King Répondre en citant

La taverne écarlate. Il y a du monde, tout d’abord Orbaz qui me parle du courrier. Il n’a aucun indice sur le lieu et le moment où ce courrier doit se montrer. Néanmoins il sait que dans le fort écarlate les humains gardent un plan de route de toutes les patrouilles, je dois donc aller chouraver ce plan. Thassarian juste à côté, m’envoie lui aussi au fort écarlate m’enquérir d’un chevalier de la mort dont il n’a plus de nouvelles, Koltira Tissemort. C’est bien j’aime quand les quêtes ce passent au même endroit, on court assez comme ça à gauche et à droite.
J’ai déjà dit à quel point ça bute un chevalier de la mort? Non parce que c’est pas avec mon chasseur que je sors victorieux contre six adversaires de mon niveau. OK j’ai une goule, mais quand même. Pour le moment j’ai rarement été exposé à de la difficulté, et ce n’est pas dans le donjon que ça va commencer. Il rappelle beaucoup le Donjon de Fenris à la Forêt des Pins Argentés, où l’on devait s’occuper de Thule Serres-de-Corbeaux. Tiens en parlant de la goule, le sort Réanimation morbide permet d’en invoquer une à partir d’un cadavre. Celle-ci se contente d’attaquer tout ce qui nous attaque, on ne peut pas lui donner d’ordres. Mais plus tard le talent impie Maître des goules permet de la contrôler comme un familier.
Pour en revenir au donjon, c’est un petit peu le bordel. Beaucoup de joueurs (tiens j’ai même croisé du monde de la fameuse guilde SK Gaming), de soldats, et on a tendance à tourner aux même endroits sans trouver le fameux sous-sol. Ah tiens petite parenthèse j’ai mis la main sur un livre dont le contenu est plutôt étrange:
wowquote a écrit:
Turning the Other Cheek
Le sujet des grâces est un sujet difficile. Mais à certains moments de nos vies, il devient un mal nécessaire. Une erreur de jugement, un mot dur trop vite lancé, un coup de poing ou de pied donné dans un geste de colère… Toutes ces choses sont des défauts des hommes mortels. Et l’église doit les confesser.
Cependant une telle confession a un prix. Pour des péchés de mots durs, une simple poignée d’argent nettoiera l’âme. Pour les péchés de force physique, une poignée d’or purgera les défauts de la chair mortelle. Pour les autres péchés, une confession complète et une contribution plus généreuse sera nécessaire.
Coup donné :
Au visage : 2 or
À l’aine : 3 or
À la poitrine : 1 or 45 argent
<Une liste détaillée de prix et de péchés continue pendant des pages>


Voilà c’est un peu tordu, mais j’en profite aussi pour essayer un style de citation que je viens de réaliser reprenant le look des livres du jeu. Heu le donjon donc.
Des chevaliers de la mort dans tous les coins accompagnés de leur goule, des soldats écarlates morts. Après avoir fait plusieurs fois le tour des lieux (et récolté des crânes au passage pour le chaudron) je trouve enfin le passage vers la cave. Parce que dans tout donjon qui se respecte l’endroit important est soit tout en haut, soit le plus bas possible.
Dans la cave se trouve Koltira qui est gravement blessé, mais qui va faire son possible pour aider. Car tous ce boxon a alerté le grand inquisiteur Valroth et ses acolytes.
Je ne peux plus faire grand chose pour Koltira, mais je vais ramener la tête de l’inquisiteur à Thassarian. Ca prend juste un peu de temps, comme j’ai pas mal de confrères dans la salle, et qu’on se la joue plutôt solo dans la bêta semble-t-il. Donc j’attrape assez vite Valroth grâce à mon sort Poigne de la Mort et je lui fais sa fête. De retour à la taverne, Thassarian m’informe que le commandant Poing-du-Fléau et une armée de chevaliers de la mort font route pour raser la chapelle de la Flamme cramoisie. Si il y a des chevaliers emprisonnés dans la chapelle le commandant les libèrera. Je vais donc me présenter à lui. Concernant Orbaz et le plan de route que je lui ai ramené, il est en train de l’étudier. L’information concernant une patrouille à l’ouest venant des Maleterres de l’ouest sensée passer par ici aujourd’hui semble beaucoup l’intéresser. Il m’en reparlera.
Chapelle de la Flamme cramoisie. Me rendant sur place je constate que le commandant gère parfaitement l’endroit, des cadavres des écarlates jonchent le sol. Et il a quelque chose de vraiment spécial à me montrer. Le lieu servant de prison contient des prisonniers de l’Aube d’argent. Plutôt que de les tuer tous, le commandant a tenu à me laisser les honneurs, notamment parce qu’il y a une elfe de sang, Dame Eonys.
Dans la prison de fortune une personne de chaque race est enfermée, et on m’a confié le rôle de bourreau pour l’elfe de sang car avant d’être un agent du Fléau, j’étais d’abord un elfe de sang. Le petit côté comique est que l’action est scriptée, on doit attendre que l’elfe s’adresse à nous,
et comme il y a du monde on fait la queue pour la tuer. Une personne devant moi et deux après qui attendent leur tour. Voilà, l’elfe commence à me parler, et là, elle m’appelle par mon prénom, nous nous connaissons. Enfin, nous connaissions plutôt.
S’ensuit une longue discussion, où elle essaie de me convaincre que je ne suis pas du bon côté, et là c’est la première fois que mon personnage ressent un doute.
Citation:
Ryô? Ryô, je reconnaitrais ce visage n’importe où… Que… Que t’ont-ils fait, Ryô?
Tu ne te souviens pas de moi n’est-ce pas? Maudit Fléau… Ils ont absorbés tout ce qui faisait de toi quelqu’un de juste. Chaque onces de bonté… Tout ce qui faisait de toi un elfe de sang!
Rappelle-toi Ryô. Rappelle-toi d’avant. Essaie de te souvenir des majestueux halls de Lune d’Argent, où tu es né. Rappelle-toi de la splendeur de la vie, frère. Tu étais un champion des Sin’dorei. Ce n’est pas toi.
Écoute-moi Ryô. Tu dois lutter contre le contrôle du roi Liche. C’est un monstre qui veut voir ce monde - notre monde - en ruine. Ne le laisse pas t’utiliser pour accomplir son but. Tu étais un héros auparavant et tu peux l’être à nouveau. Bats-toi! Combats son contrôle!
Il… Il est trop tard pour moi. J’y suis préparée. Tues-moi Ryô. Fais-le ou il vont nous tuer tous les deux. Ryô… Souviens-toi Lune d’Argent. Ce monde mérite d’être sauvé.
Fais-le, Ryô! Soustrais-moi à cette misère!


Voilà j’ai fais une traduction du dialogue qui est encore en anglais. A noter qu’à la fin le commandant me demandait depuis dehors ce qui me prenait autant de temps. Et oui à la fin du dialogue, je la tue, pas le choix. Ça reste un moment assez fort je trouve, en tout cas c’est un des nombreux exemples du soin apporté au scénario de cette aventure. De retour dehors le commandant me rappelle que je fais partie du Fléau, que je suis des leurs. Pour toujours.
De retour à la taverne, je fais mon rapport à Thassarian, puis c’est Orbaz qui me donne ma prochaine mission. Le courrier écarlate doit passer par le surplomb écarlate d’ici une heure. Les routes près du surplomb sont à découvert et grouillent de croisés. Il me donne une cachette de fortune pour que je puisse m’y camoufler en attendant l’arrivée du courrier, pour le tuer et récupérer ses possessions, y compris ses vêtements.
Je n’ai malheureusement pas pris d’images de la cachette de fortune, alors en voici une du site de Judge Hype, car ça vaut vraiment la peine d’être vu. Oui c’est un peu gros, et on ne s’attend pas à ça, mais apparemment c’est efficace. Je ferai peut-être une photo moi-même à mon prochain chevalier.
Je retourne voir Orbaz lui porter la lettre du courrier qui dit:
wowquote a écrit:
Grand général,
Les armées d’Âtreval et de Tirisfal sont à moins d’un jour de voyage de la Nouvelle-Avalon. Nous chevaucherons avec la Lumière brillant dans notre dos et le vent à nos pieds. Bientôt le Fléau devra affronter la pleine puissance de la Croisade écarlate !
Que la Lumière vous bénisse.
Haut-commandant Galvar Pureblood.


Ce message le fait sourire. Maintenant la deuxième partie du plan, je vais délivrer ce message directement au Grand général Abbendis. Voilà à quoi vont me servir ces vêtements. Car pour ne pas éveiller les soupçons il doit recevoir ce message comme il était convenu pour lui laisser croire que leur plan fonctionne à merveille. Je tacherai de lui soutirer autant d’informations que possible. Je revêtis donc les habits du courrier et un peu de magie noire fait le reste.
Je me rends vers Abbendis, qui est tout de même niveau 72 élite, heureusement le déguisement fonctionne à merveille. Elle me dit que j’ai deux heures de retard et qu’ils étaient sur le point d’envoyer un courrier au haut-commandant.
Citation:
Écoutez bien, courrier. Les terres écarlates sont perdues. La Nouvelle-Avalon et Havre-comté sont infestés par le Fléau. Le spectre de la mort plane et menace de nous engloutir à tout moment.
Retournez voir Galvar avec ce message :
“Faites faire demi-tour à vos armées et préparez vos navires au voyage vers les terres gelées. La prochaine fois que nous nous verrons, ça sera en Norfendre.”
Donnez ceci à Galvar.
<Abbendis vous tend un journal.>
Tout y est expliqué.
La Croisade écarlate est morte. Vive l’Assaut écarlate !


Je reçois le journal du Chemin de la rédemption que je vais donner à Orbaz. A noter que ça n’inquiète personne chez les écarlates que je monte un cheval par très catholique. Ce journal fait beaucoup rire Orbaz qui le prend même pour un cahier de coloriage d’enfant.
wowquote a écrit:
Le Chemin de la Rédemption

La voix murmure. “Viens à moi.” Depuis le tout début, je savais que c’était la Lumière sacrée qui me parlait en rêve. Enfin ! Après toutes mes années de prières et de bonnes actions, le nettoyage de la désolation des morts-vivants de la face d’Azeroth. Après tous les échecs et les résurrections.
Enfin !


Suivit de plusieurs pages sur la Lumière, et du destin de leur cause qui se passera à Norfendre. Je dois maintenant rapporter tout ce que j’ai découvert au généralissime Mograine à Acherus. Orbaz me fait même un portail pour aller plus vite. Je subodore un nouveau changement de la zone à mon retour..
Darion Mograine m’apprend que le roi-liche lui-même m’attend au sol au camp Brèche-de-Mort. Car les armées d’Âtreval et de Tirisfal sont arrivées. En redescendant le camp a changé pour une troisième fois, au lieu et place du prince Valanar siège le roi-liche, majestueux.
La fin de toutes choses.
Voilà le moment d’anéantir les armées écarlates dans un dernier affrontement. Pour ces soldats, aucune issue… aucun choix. C’est pour cette raison qu’ils vont se battre avec une férocité que nous n’avons encore jamais vue. Le roi-liche me donne un cor qui sert à appeler un de ses wyrms. Je dois monter sur son dos et le mener à la bataille, afin de mettre un terme à la Croisade écarlate. C’est ici que la mission la plus difficile commence. Enfin je dirais qu’il faut attraper le truc, parce qu’au début on finit vite à poil avec l’armure détruite.
La mission consiste donc, à dos d’un wyrm, un énorme dragon squelette de glace, de détruire 200 soldats et 15 balistes (ils aiment bien le chiffre 200 apparemment). Les adversaires sont tous des élites et sont plutôt coriaces. Sur la wyrn j’ai deux actions possibles, le trait de mort gelé qui tire une boule de glace en quelques secondes,
et un pouvoir qui permet de manger un adversaire au sol ce qui redonne rapidement de la vie et de l’énergie. En fait on l’attrape au sol mais rien n’empêche de finir de le bouloter en vol, parce qu’il est extrêmement déconseillé de rester immobile. En gros ma tactique, viser en plongeant, commencer à tirer, et au moment où la salve part remonter vite à la verticale pour éviter les tirs adverse qui partent bien droits sans nous suivre.
Parce que la pire des choses est de mourir en plein milieu du champs de bataille, bon courage pour avoir le temps de rappeler le wyrm sans se prendre une flèche de baliste dessus et re-mourir dans la seconde. J’ai même essayé de revenir à l’intérieur d’une maison à dos de wyrm, mais le temps que ce gros machin passe la porte j’étais déjà criblé de flèches. Donc go ressusciter au cimetière.
Dans tous les cas c’est épique, des dragons un peu partout qui attaquent, des maisons en proie aux flammes, des hordes de soldats adverses, magnifique.
Voici une petite vidéo prise de la destruction d’une baliste, mais je ne maitrisais pas encore bien la technique, je ne bougeais pas beaucoup en surestimant les points de vie du dragon:



var flashvars = { logo: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/watermark.png', file: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/playlist-controller.php?id=542-pp49e5ad01ac3ac', enablejs: 'true', javascriptid: '542-pp49e5ad01ac3ac', backcolor: 'ffffff', frontcolor: '333333', lightcolor: '990000', skin: 'http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/skins/default.swf', stretching: 'fill', repeat: 'false', autostart: 'false' }; var params = { wmode: 'transparent', allowfullscreen: 'true', allowscriptaccess: 'always', allownetworking: 'all' }; var attributes = { id: 'obj-pro-player-542-pp49e5ad01ac3ac', name: 'obj-pro-player-542-pp49e5ad01ac3ac' }; swfobject.embedSWF('http://www.ryo.ch/wp-content/plugins/proplayer/players/player.swf', 'pro-player-542-pp49e5ad01ac3ac', '505', '350', '9.0.0', false, flashvars, params, attributes);
De retour victorieux vers le roi-liche, je reçois la dernière partie de l’armure du Fléau. Car oui depuis le début chaque mission m’octroie un nouvel élément, et c’est à présent le heaume qui vient compléter ma magnifique apparence.
Il semble que j’en ai finis par ici, mais il reste quelque chose à faire, le roi-liche me parle de la chapelle de l’Espoir de Lumière, à l’ouest. Car ce qui reste de la croisade sera gérer au Norfendre, mais il persiste un affront au Fléau, la chapelle. Le roi me demande d’aller au nord-ouest à la scierie de Browman rejoindre Mograine pour l’ultime bataille. Suite au prochain épisode.


Revenir en haut
Choco


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 68
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:47 (2009)    Sujet du message: Bêta de Wrath of the Lich King Répondre en citant

Dernière mission. Pour me rendre à la scierie je passe par la Clairière Nocive, en haut de l’écran il y a une indication montrant le nombre de troupes du côté de la Lumière et du côté du Fléau. Ça sent la grosse bataille, et d’après les chiffres le Fléau à l’avantage avec 9563 troupes contre 186 pour la Lumière.
Quand j’arrive sur les lieux la bataille semble terminée, il me faudra attendre le prochain compte à rebours. Je remarque un personnage qui porte la célèbre épée Ashbringer, mais avant que je ne puisse explorer un peu plus, des soldats d’un niveau indéterminé apparaissent et me tue en quelques secondes, mauvaise idée de rester ici. Je ressuscite et je me dirige vers une petite colline où se trouve Mograine, il semble que j’aurais tout d’abord dû me rendre ici.
D’autres chevaliers attendent ici, et des créatures monstrueuses semblent venir de tous coins pour nous prêter main forte. Mograine m’informe que l’Aube d’Argent se dresse devant nous à la chapelle, nous allons donc les combattre. La colline se situe en face de la chapelle, et je dois dire que je me pose des questions sur notre survie avec le massacre de toute à l’heure, mais je reste confiant et je me place à côté des autres, attendant le signal.
Et soudain la terre tremble, de nombreuses autres créatures du Fléau sortent de terre. D’après les chiffres en haut de l’écran nous sommes 10000 contre 300, mais j’ai des doutes peut-être cela correspond-il plutôt à notre énergie accumulée.
La bataille commence! Mograine nous a à tous donné La puissance de Mograine représentée par un étendard que nous portons tous, nos dommages, vie et régénération de vie sont grandement augmentées. Et de toute évidence c’est efficace les soldats qui m’avaient tués tout à l’heure me chatouillent à peine.
Le combat fait rage et je tape un peu sur tout ce qui bouge, mais aucun ennemi ne semble succomber. Et soudain j’entends Mograine, il ne sait pas ce qu’il lui arrive, il ne peut plus contrôler son épée, la Ashbringer corrompue. Et là, en énormes lettres sur l’écran apparaissent ces mots: Highlord Darion Mograine kneels in defeat before Tirion Fordring. Mograine s’agenouille en signe de défaite devant Tirion! Nous avons perdus. Les autres chevaliers ne bougent plus, ne comprenant pas ce qu’il se passe. Mograine nous demande alors de nous rendre, que nous n’avons aucun espoir face à la Lumière.
C’est alors que Tirion s’adresse à Mograine:
Citation:
N’as-tu donc rien appris? Tu es devenu ce contre quoi ton père s’est battu! Comme ce lâche, Arthas, tu as permis aux ténèbres de te consumer… la haine… t’alimenter de la misère de ceux que tu as torturés et tués!
Ton maître sait ce qui se trouve sous la chapelle. C’est pour cette raison qu’il n’ose pas montrer son visage ici. Il t’a envoyé toi et tes chevaliers de la mort à sa place.
Ce que tu ressens maintenant est l’angoisse d’un millier d’âmes perdues! Âmes que toi et ton maître avez amenés ici!


Puis dans une grande lueur Alexandros Mograine apparaît, le père de Mograine, enfin son esprit. Puis c’est au tour de Darion Mograine mais d’apparence humaine, nous assistons à une sorte de flashback où Darion plus jeune parle d’aider son père contre les morts-vivants, de toujours les combattre.
C’est alors que le roi-liche apparaît. “Touchant” dit-il. Darion lui crie qu’il l’a abandonné, qu’il est un monstre. Et Arthas acquiesce, avouant sans gêne qu’il nous a envoyé à la mort, que nos vies ne représentent rien. Son plan était de faire sortir de sa cachette Tirion pour le tuer. Tirion se met à suffoquer, Arthas crie “Apocalypse!” et utilise un pouvoir impressionnant contre Tirion, des formes spectrales volent en tous sens.
À la surprise du roi-liche Darion s’interpose, son épée corrompue s’est transformée et il fait fuir Arthas. Nous voici seuls livrés à nous même. Les combats ont cessés, Tirion Fordring s’adressent à nous, nous appelle à une union contre le roi-liche. À ce moment je peux valider une quête, La lumière de l’aube. Darion me dit qu’il n’y aura pas d’expiation pour nous, nous sommes pour toujours condamnés à être sur terre en tant que monstres. Même si le roi-liche n’a plus d’emprise sur nous, les fantômes de notre passés hanteront éternellement nos mémoires.
Nous devons expier nos fautes de la seule façon que nous connaissons, la mort. Darion me demande de le rejoindre à Achérus en tant que Chevalier de la lame d’ébène. J’ai deux récompenses à choisir, une hache ou une épée. Je choisis l’épée mais une fois choisie tout devient sombre, je m’évanouis au sol, j’entends juste Maxwell Tyrosus dire à Tirion que j’ai perdu connaissance, et lui demande ce qu’ils doivent faire.
C’est ainsi que finit cet extraordinaire aventure, après un chargement je réapparais au même endroit mais dans le monde “réel”, dans les Maleterres de l’Est donc et membre de ma faction la Horde. Tout cela était comme une grosse instance. J’ai déjà fais chaque quête de début d’histoire de toutes les races, la plupart se bornent à nous faire aller du point A au point B sans cérémonie. Mais celle du chevalier de la mort est vraiment formidable, beaucoup de scripts, un scénario intéressants avec des rebondissements, et plusieurs originalités.
Bien entendu ceci est la bêta, bien des choses vont changer, mais cet aperçu était déjà grandiose. Pour la suite retour à Achérus, petite visite à Fossoyeuse, et visite timide et dangereuse en Norfendre.


Revenir en haut
Choco


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 68
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:48 (2009)    Sujet du message: Bêta de Wrath of the Lich King Répondre en citant

J’ai un peu de retard pour cet article, depuis plusieurs choses ont changé dans le jeu, je ferai alors une comparaison. Je suis donc sorti de “l’instance” des chevaliers de la mort, je me retrouve dans les Maleterres de l’Est. J’ai obtenu un pouvoir me permettant de créer un portail pour me rendre directement à Achérus. J’en profite pour regarder la carte qui fonctionne à présent, ça permet de situer un peu où se trouve le camp. En parlant de pouvoir vous vous souvenez du pouvoir très cool, résolution immortelle, qui permettait d’être ressuscité par une valkyrie? Ben y a plus. Et c’est un peu normal, n’étant plus sous l’aile du roi-liche. Mais zut quand même. La partie toute à l’est, je me rappelle avoir nagé une fois le long de cette côte, j’avais grimpé un peu mais il n’y avait rien du tout à l’époque.
Je dois avoir une image quelque part je verrai ça. Pour quitter à pied Achérus il y a plusieurs options, soit par la Clairière Nocive pour arriver vers la chapelle, ou alors en traversant Havre-comté qui est à présent vide, pour arriver sur la Main de Tyr, région qui elle par contre est loin d’être vide, avec des soldats de la croisade élites. Les cadavres de chevaliers de la mort trop sûr d’eux m’ont motivés à passer mon chemin, direction Fossoyeuse.
J’en avait longtemps entendu parlé et je la vois enfin, la deuxième tour, qui sert à se rendre en Norfendre, au Fjord Hurlant pour être exact. Je croyais qu’il fallait avoir le niveau 68 pour se rendre en Norfendre, mais apparemment non (pour le moment peut-être). Il est simplement extrêmement conseillé d’avoir ce level par contre. Le dirigeable qui nous y emmène ressemble à un gros requin, fabrication gobelin sans aucun doute. Tiens d’ailleurs à quand gobelin comme race jouable? Des quêtes centrées sur l’argent et la fabrication de trucs douteux.
Mais bref, le Fjord Hurlant a une architecture très morte-vivante, un côté Fossoyeuse mais pas totalement. Après tout Fossoyeuse à été reprise par les Réprouvés, ici les constructions sont faites par eux dès le départ. Je décide de m’aventurer au delà du fjord, le moindre oiseau ou loup a un niveau bien trop élevé pour que je puisse le connaître.
Gloup. Mon cheval est rapide mais il suffit que j’en tombe.. J’emprunte une sorte d’ascenseur en bois, plusieurs créatures rôdent autour mais d’autres joueurs les occupent. J’arrive au Donjon d’Utgarde, je rappelle que je suis de niveau 57, mon petit tourisme se bornera donc à des photos de loin.
Je m’aventure un peu plus loin, et je rencontre la faune locale, des Brochepelles. Animaux inoffensifs de niveau 68 sauf les mâles d’un niveau apparemment bien plus élevé et agressifs. Ils ressemblent à heu des élans avec un énorme bois qui part du devant de la gueule et finit au dessus de la tête en forme de pelle, ainsi que deux défenses. De toute évidence quand ils chargent il ne faut pas rester dans les parages.
J’arrive ensuite à un village, Nifflevar, habités par des humanoïdes aux allures de vikings, des voyants des runes écorche-dragon. Ils tapent forts les bougres mon voyage s’arrêtera ici, je viendrai explorer ces terres, et accessoirement me venger, quand je serai de taille. J’ai encore quelque chose à voir à Fossoyeuse, j’utilise mon pouvoir pour me téléporter à Achérus. J’y étais retourné juste après ma libération de l’emprise du roi-liche, et depuis plusieurs choses ont changé.
Avant Darion Mograine se trouvait sur le balcon, à présent se tient Aile-Sinistre, un maître de vol, se qui est très pratique. Il y a des montures volantes en forme de gros hem gros canaris squelettes, disons plutôt des vautours. Darion se trouve à présent au milieu du fort. Je prends un de ces vautours et m’envole vers Fossoyeuse.
C’est embêtant je dois meubler pour pouvoir placer une image, j’ai peut-être fais les miniatures trop grandes. Donc je m’envoleuuuh vers Fossoyeuse, je traverse les Maleterres, je survole la Clairière de Tirisfal, je prends des virages inutiles pour regarder le paysage sans avoir le choix. À voilà je peux la placer.
Je me demandais si à Fossoyeuse (dieu que c’est chiant à écrire ce mot et je le place sans arrêt) il y aura à côté des chauves-souris une espèce de volière pour accueillir ces vautours squelettes. Ben non, une fois arrivés ils disparaissent pouf. Petit tour des lieux (apparemment il y en a qui prennent le temps de placer des objets à l’hôtel des ventes sur un serveur de tests quand même) et je découvre en lieu et place d’un emplacement vide le futur salon de coiffure. En fait il se tient à côté du nouvellement installé Edward Cairn dont j’ai parlé il y a quelques temps et qui nous donne le familier Tyraël du WWI.
Ce salon gobelin dirigé par Zanik Rasassure nous permet de changer de coupe de cheveux donc, mais aussi leur couleur et notre pilosité (ou bijoux pour les femmes ou heu cornes pour d’autres). Quand je l’ai essayé cela ne fonctionnait pas encore très bien.
Dans les changements apportés par la future extension il y en a une que les collectionneurs de familiers vont adorer, le fait de les invoquer comme un sortilège au lieu de les avoir en tant qu’objets dans les sacs. Quel merveilleux gain de place. Ce système prendra aussi en charge les montures. L’affichage de certains d’entre eux n’est pas encore bien à l’échelle, mais cela sera corrigé.
Voilà je crois que j’ai fais un peu le tour avec ma petite chronique de la bêta de l’extension. Je ne pense pas écrire à nouveau là dessus, je vais à présent attendre sa sortie officielle. J’avais hésité à essayer le test n’ayant pas de personnages assez haut pour survivre dans le Norfendre, mais l’aventure des débuts du chevalier de la mort en elle-même valait le coup. Je joue à mon rythme, et je groupe assez rarement, je doute donc pouvoir atteindre avec mon chevalier ou avec mon chasseur le niveau adéquat rapidement.
Sauf bien sûr si il y a quelque chose de nouveau annoncé et à tester, je clôturerai donc avec quelques images. D’abords des images de différents changements au cours de la bêta, comme une refonte des icônes des trois types de pouvoir du chevalier tout comme la taille de la partie des infos du personnage qui a augmenté:

Les talents se sont remis plusieurs fois à zéro, il y a eu des changements que je n’ai pas noté et je pense que ce n’est pas finit, c’est quelques choses qui est longtemps changé pour le bon équilibrage du jeu. L’image de fond quand on se connecte au jeu a évolué, à présent il y a un dragon dont la modélisation semble ne pas encore être finie, ainsi que quelques feux au loin:

L’écran de sélection du personnage, le chevalier de la mort a à présent son propre fond propre à sa classe et non plus à sa race comme auparavant:

Pour finir enfin divers images, le calendrier implémenté, un obscure système de jeton, le très impressionnant effet visuel du pouvoir Zone anti-magie (qui réduit de 75% les dégâts des sorts infligés aux membres du groupe se trouvant dedans, et qui dure 30 secondes ou jusqu’à ce que 10000 points de dégâts des sorts aient été absorbés. Quand je disais que le DK est redoutable contre les classes de magie). Quelques vues de Norfendre, et un peu de tout.





Revenir en haut
Choco


Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 68
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 11:49 (2009)    Sujet du message: Bêta de Wrath of the Lich King Répondre en citant

Donc voila je tien a préciser que j'ai participer a la béta de Woltk malheureusement je n'ai pas vraiment penser a faire un rapport a ce moment le ni de screen alors je vous donne le lien de site qui ma permit de vous envoyer tout cela les vidéo y sont et marcheJe remercie bien sur Ryô d'avoir fait des post aussi long qui pourront aider notre serveur pour son dévellopement et je pense que il devrait avoir une place unique sur le forum rien que pour lui =D

Bisous Monsieur Ryô !http://www.ryo.ch < ce lien et classer dans la catégories des forum qui donne des maladies d'acrotisation (Devenir Accro pour les incultes!) en cliquant dessu! ><


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:48 (2018)    Sujet du message: Bêta de Wrath of the Lich King

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    World Of Deemon Index du Forum -> Information générales ! -> Aide, pour les moins habiles. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation